Critique : “Femme Femme Femme” par Les Divalala au théâtre Trévise

Les Divalala au théâtre Trévise dans Femme femme femme

Les Divalala sont jeunes, jolies et ne se prennent pas au sérieux, alors qu’avec leur talent d’autres ne se gêneraient pas. Sur la scène du Théâtre Trévise, elles préfèrent mettre à l’honneur et sublimer les femmes dans leur dernière création Femme femme femme.


Qu’il est compliqué et délicat de produire un spectacle alliant humour et technique musicale et vocale ! Bien souvent l’une des deux disciplines n’est pas à la hauteur de l’autre… Point de faiblesse d’une part ou d’autre ici. Chez les Divalala, tout est parfait. Le spectacle est chanté 80% du temps a cappella. Ponctuellement les interprètes s’accompagnent de quelques instruments inattendus qui servent autant l’orchestration des morceaux que la mise en scène.

Les Divalala au théâtre Trévise dans Femme femme femme

Les Divalala enchainent chansons, medleys et mashups aux harmonies vocales et contrechants complexes. Leur savant mélange de « Je te survivrai » de Jean-Pierre François et « I will survive » de Gloria Gaynor est un des nombreux moments savoureux du spectacle. On ne peut donc que féliciter le directeur musical, Raphaël Callandreau, qu’on avait déjà applaudi dans Naturellement Belle.

La mise en scène de Freddy Viau est un petit bijou d’ingéniosité. Qui a dit qu’il fallait un gros budget pour une monter une grande production ? Avec un coté kitch complètement assumé, les dorures et les paillettes produisent leur effet sur le public, souvent hilare, notamment lorsque les interprètes lui proposent une seconde lecture de “Voyage, voyage” complètement planante…

Les Divalala au théâtre Trévise dans Femme femme femme

Mais les Divalala, ce n’est pas que de la rigolade. En témoignent leur interprétation de “Jalouse” de Mademoiselle K, de “Foule sentimentale” ou encore d'”Avec le temps” qu’on avait cru “casse-gueule” au début avant de se raviser et de se laisser emporter dans l’univers proposé. Les chanteuses réussissent à revisiter des classiques de la chanson de façon très cohérente. On se dit même que les interprètes originaux des tubes du spectacle se devraient d’assister au spectacle avant de reprendre leur morceau sur scène, ils puiseraient ici, inspiration et bon goût…

Ainsi nous avons succombé au charme des Divalala. Leur prestation a eu l’effet d’une révélation pour nous. En effet, nous sommes maintenant certains que si le talent a un sexe, il est forcément… femme… femme, femme !

Crédits photos : Charlotte Spill

Découvrez sans plus attendre la bande-annonce du spectacle :


Femme, femme femme
Les Divalala

Tous les lundis à 19h30 jusqu’au 3 avril 
2017

Au théâtre Trévise
14 rue de Trévise
75009 Paris

Avec Angélique Fridblatt, Gabrielle Laurens et Marion Lépine

Mise en scène de Freddy VIAU,
Direction musicale de Raphaël CALLANDREAU
Création lumière de James GROGUELIN
Son d’Olivier COQUELIN
Coiffures et costumes de MonMarin

About Benoit Tourné 30 Articles

Passionné par le théâtre et la chanson française, j’ai été formé au conservatoire d’art dramatique de Perpignan. En 2010, j’ai rejoint le site Musical Avenue (site consacré aux comédies musicales) dont j’ai été rédacteur en chef pendant 3 ans. Je lance aujourd’hui “Vive Les Artistes” pour communiquer mon amour du spectacle vivant francophone. N’hésitez pas à me contacter. benoit [point]tourne[arobase]vivelesartistes[point]com

1 Trackback / Pingback

  1. Dossier : Les spectacles musicaux du festival Off d’Avignon 2017 – Vive les Artistes !

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*