Critique : “L’amour est dans le prix” au petit Gymnase à Paris

banniere l'amour est dans le prix

Comédie sentimentale inspirée d’une histoire vraie, L’amour est dans le prix fait partie des pièces parisiennes qui fonctionnent par le bouche à oreille et les critiques sur les sites de vente en ligne. Nous avons voulu nous faire notre propre opinion.

Réaliser le pitch de la la pièce n’est pas chose aisée tant le texte s’appuie sur le comique de l’absurde. On peut juste vous dire qu’il s’agit d’amour, d’argent, d’amants et de maîtresses, de réussite, de trahison et même de belle-mère fantasque ! L’intérêt de L’amour est dans le prix réside surtout dans l’énergie que mettent les six comédiens à défendre une histoire et un texte tous deux sérieusement alambiqués…

Parmi ces artistes, on a pris beaucoup de plaisir à retrouver Édouard Collin dans le registre comique qu’il a commencé à explorer avec entre autres Panique au ministère et La Candidate (de Jean Franco et Guillaume Mélanie) à un détail près. Ici, le comédien ne joue pas les jeunes premiers charmeurs et ne doit donc que s’appuyer sur sa technique théâtrale et son talent pour donner vie au personnage. Totalement à l’aise dans son rôle de trublion, il se permet même d’improviser pendant un très court instant ! On a déjà hâte de le retrouver dans une pièce plus solide et conséquente…

Edouard Collin et Roxane Turmel dans l'amour est dans le prix
Edouard Collin et Roxane Turmel dans l’amour est dans le prix

On a également beaucoup apprécié de revoir Izabelle Laporte qu’on avait découverte, il y a plus d’une dizaine d’années dans Le clan des divorcées. À l’instar d’une Chantal Ladesou ou encore d’une Laurence Badie (avec quelques années de moins) elle continue de dynamiser les pièces de boulevard et de café théâtre de la capitale. Enfin, on notera les prestations de Renaud Roussel (Ah, Renaud… Toute notre adolescence !) et Roxane Turmel qui n’ont pas démérité face à ce texte.

Si vous voulez donc vous aussi vous faire votre propre avis, pensez à vous renseigner sur les jours d’alternance des comédiens. En effet, à l’exception d’Izabelle Laporte, tous les rôles sont doublés. Il est donc possible que vous ne retrouviez pas les comédiens dont on vous a parlé, ce qui serait bien dommage. 

Crédits photo de scène : Denis Tribhou


L’amour est dans le prix
de Thierry Boudry

Jusqu’au 31 mars 2018, les vendredi et samedi à 20h, le dimanche à 16h.

Au petit Gymnase
38 boulevard de Bonne Nouvelle
75010 Paris

Mise en scène Clair Jaz. Collaboration artistique : Pascal Légitimus. Création lumière et scénographie : Steve Moune. Costumes : Mattéo Porcus.

Avec : Emmanuelle Clove ou Blanche Raynal, Jean-Marie Damel ou Renaud Roussel, Vanessa Féry ou Roxane Turmel, Izabelle Laporte, Edouard Collin ou Charlie Castillas.

About Benoit Tourné 36 Articles
Passionné par le théâtre et la chanson française, j'ai été formé au conservatoire d'art dramatique de Perpignan. En 2010, j'ai rejoint le site Musical Avenue (site consacré aux comédies musicales) dont j'ai été rédacteur en chef pendant 3 ans. Je lance aujourd'hui "Vive Les Artistes" pour communiquer mon amour du spectacle vivant francophone. N'hésitez pas à me contacter. benoit [point]tourne[arobase]vivelesartistes[point]com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*